i-Solo  
Compagnie Jérôme Thomas   
| Création 2018
   Un solo de Jérôme Thomas
Parler, jongler, manipuler, s’interroger, libertés, jouer, jouer avec des bouts de ficelle et avec l’inconnu.

Jérôme Thomas s’engage dans la création d’un solo qui renouvelle son approche de la scène en tant qu’auteur et interprète. Il est accompagné dans sa démarche par Emmanuelle Grobet, costumière et accessoiriste, artiste en transformations, qui est sa collaboratrice depuis plus de vingt ans.

Jérôme Thomas texte et interprétation
Aline Reviriaud dramaturgie et mise en scène
Emmanuelle Grobet costumes, accessoires et régie au plateau
Bernard Revel création lumière
Jive Faury et Jérôme Thomas chorégraphie
Dominique Mercier Balaz régisseur

Agnès Célérier directrice de production
Cécile Henny chargée de diffusion

Création Août 2018
Festival la Route du Sirque, Nexon

Production : ARMO/ Cie Jérôme Thomas
Coproduction Cirque Jules Verne, Pôle National Cirque et Rue d’Amiens avec le soutien du Sirque Pôle National Cirque de Nexon, Nouvelle-Aquitaine (résidence de création), ainsi que de l’ARTDAM Bourgogne-Franche-Comté, merci à la Minoterie, scène conventionnée jeune public de Dijon, Bourgogne-Franche-Comté, et à la ville de Dijon

C’est une époque formidable !
Le numérique révolutionne nos vies, nous pouvons tout faire grâce à l’internet, une bombe artisanale, ou du houmous. Pour cela, il suffit de taper « houmous » et grâce encore aux prodigieux moteurs de recherche, une dame très gentille qui s’appelle « Corinne » apparaît sur l’écran et montre grâce à sa caméra vidéo bon marché à quelle vitesse, nous devrions broyer les pois et surtout comment ne pas jeter l’eau de cuisson.
Comme je dois moi-même créer un spectacle, j’ai tapé "comment faire un spectacle" ! Et j’ai été ravi que l’on me suggère immédiatement de suivre un tutoriel qui explique absolument tout : en un premier temps, il faut bien réfléchir à l’ idée, la dramaturgie (ce qu’ils disent) puis trouver une «boite à jouer», une scénographie (ce qu’ ils disent), en un second temps, ils expliquent clairement qu’il ne faut pas mettre la lumière du spectacle avant les costumes, ce serait comme mettre les pâtes à cuire avant de faire bouillir l’eau ! Je n’ai pas trouvé l’exemple très clair, par contre, je reste convaincu qu’ils ont raison ! J’ai également approfondi avec un autre tutoriel toutes les petites astuces de mise en scène, afin de mettre quelques épices et condiments dans ce merveilleux spectacle ! Et celui qui voudra, pourra le mettre très facilement sur YouTube à peine sorti du four à 180 degrés.
Ça y est ! Je sais maintenant faire un spectacle et je ferai en sorte de ne pas vider l’eau de cuisson !
Le succès est là, à portée de main !


| Jérôme Thomas